La Faune > on les rencontrent aussi > le harle biévre 
Rechercher sur le site :
Plan du site Imprimer cette page
  • nouveau dépositaire des ventes des cartes de pêche de la gaule moirantine
  • Jardival
  • Courantpêche Oyonnax
  • location - ventes - réparations CYCLES 0677713830 - 0384411364
  • DEVAUX GARAGE NAUTISME PONT DE POITTE
  • Fabien MILLET moniteur-guide de pêche. initiation-perfectionnement pêche de la truite et carnassiers
  • Jean-François Mornico SARL Sports Nautic 39 et l
  • courrier gratuit, bimensuel et indépendant
  • LA PETITE MONTAGNE 39260 MOIRANS EN MONTAGNE TEL 03 84 42 34 98 www.campinglapetitemontagne.com
  • JURA VVF Maisod Au bord du lac de Vouglans, www.vvf-villages.fr › Maisod - Eté - Votre village
  • lamétéo sur la région des lacs du jura
  • LE magazine CARPE
  • le magazine carnassiers
  • magazine de pêche à la mouche et aux leurres qui milite pour la préservation de nos cours d
  • la pêche des carnassiers dans le Jura
  • Fédération de pêche du Jura
  • Aricia

 

 

le harle bièvre 

Nom latin : Mergus merganser (Linnaeus, 1758)
Nom commun :
 Harle bièvre
Autres noms :
 Grand Harle, Grand bec-scie (Amérique du nord).
Nom anglais :
 Common Merganser, Goosander.
Ordre :
 Anseriformes
Famille :
 Anatidae
Taille :
 Taille du corps : 58 à 66 cm; Envergure : 82 à 97 cm; Poids : 1050 à 1650

 

 

Habitat : Ce canard d'eau douce se rencontre sur les fleuves et les larges rivières ainsi qu'en bordure des lacs et étangs avec une préférence pour les eaux claires.
Nourriture :
 Petits poissons capturés grâce à son long bec denticulé lors de plongées qui peuvent aller jusqu'à 10 mètres de fond.
Nidification :
 Le nid est généralement situé dans une cavité d'un arbre creux et parfois au sol. La femelle pond 8 à 12 œufs en avril-mai.
Migration :
 Migrateur partiel. Les oiseaux nordiques se déplacent vers le sud en hiver en fonction de la température.

Zone géographique : Europe, Asie centrale et nordique, Amérique du Nord.

 

 

 

 

critères distinctifs :
 
Le mâle possède une tête vert foncé avec un long bec mince et crochu, rouge. Le cou , la poitrine et les flancs sont blancs et constrastent avec le milieu du dos noir. Les ailes, en grande partie blanches à la base, sont noires aux extrémités. Le croupion est gris, ainsi que la queue dont le bout est plus foncé. La poitrine est teinté de rose au printemps.
 
La femelle possède une tête brune sur un corps gris. La transition s'effectue par un cou blanc
 
 
 
 
 
 
 
 
Reproduction :
 
Le nid est placé dans un arbre creux, un grand trou dans une muraille ou à terre , à l'abri d'un fourré ou d'un arbre renversé. Cependant, le harle bièvre accepte volontiers les nichoirs artificiels. En Avril ou mai, la femelle pond entre 8 et 12 oeufs protégés de duvet. L'incubation dure de 30 à 32 jours. Les cannetons sont nidifuges et sont assez souvent transportés par la femelle qui les juche sur son dos. L'envol des petits s'effectue entre 60 et 70 jours après l'éclosion.
 
 
Comportement :
 
C'est un excellent plongeur. Son immersion peut durer entre 20 et 30 secondes au cours desquels il peut s'enfoncer jusqu'à 10 mètres.
Ce migrateur partiel visite l'Europe occidentale pendant ses quartiers d'hiver. On peut ainsi assister à des rassemblements de milliers d'individus en certains points du littoral et plusieurs centaines sur les rives des grands lacs.
 
Chant et voix :
 
Les mâles en parade émettent un roucoulement bas, agréable, étouffé mais portant finalement à assez longue distance : "krrou-kroo". Pendant la parade, les femelles émettent un croassement rauque "pra, pra-pra". En vol, croassement plus sonore "prrah prrah" et rapide caquètement pour garder le contact.

 

Nourriture :
 
Ce gros canard plongeur se nourrit essentiellement de poissons mesurant généralement moins de 10 cm de long. Occasionnellement, il complète son régime avec des mollusques,des vers, des insectes

 

AAPPMA de "La Gaule Moirantine"
Réalisation et hébergement : Aricia