La Faune > Autres espèces aquatiques > La Carpe 
Rechercher sur le site :
Plan du site Imprimer cette page
  • nouveau dépositaire des ventes des cartes de pêche de la gaule moirantine
  • Jardival
  • Courantpêche Oyonnax
  • location - ventes - réparations CYCLES 0677713830 - 0384411364
  • DEVAUX GARAGE NAUTISME PONT DE POITTE
  • Fabien MILLET moniteur-guide de pêche. initiation-perfectionnement pêche de la truite et carnassiers
  • Jean-François Mornico SARL Sports Nautic 39 et l
  • courrier gratuit, bimensuel et indépendant
  • LA PETITE MONTAGNE 39260 MOIRANS EN MONTAGNE TEL 03 84 42 34 98 www.campinglapetitemontagne.com
  • JURA VVF Maisod Au bord du lac de Vouglans, www.vvf-villages.fr › Maisod - Eté - Votre village
  • lamétéo sur la région des lacs du jura
  • LE magazine CARPE
  • le magazine carnassiers
  • magazine de pêche à la mouche et aux leurres qui milite pour la préservation de nos cours d
  • la pêche des carnassiers dans le Jura
  • Fédération de pêche du Jura
  • Aricia

 

La CARPE


Une grosse lutteuse                                                                                                                                                 

Nom scientifique : Cyprinus carpio
                                                       Famille : Cyprinidés                                                       
  Dessin D. Brunet © ADAPRA
Autres noms : Carnancier, Escarpe, Karpf, Kerpaille, Kerpen, Nourrain, Seille
Anglais : Carp - Espagnol : Carpa - Allemand : Weissfisch, Karpfen
Poids maximum : 40 kg
Taille maximale : 1,20 m
Durée de vie : 40 ans
Période de frai : Mai-Juin (eau à 18° minimum)
Ponte : Plus d'1 000 000


A l'origine, la carpe sauvage est le premier poisson qui a été élevé en pisciculture. C'est d'elle que découlent les variétés d'aujourd'hui. Si la carpe commune garde son corps couvert d'écailles, la carpe "miroir" compte quelques écailles sur le dos et la carpe dite "cuir" en est dépourvue. Son corps est allongé et haut. Elle est généralement brune sur le dos, dorée sur les flancs et jaune pâle sur l'abdomen. Ses écailles de bonnes tailles sont au nombre de 33 à 40 le long de la ligne latérale. La bouche de la carpe est munie de 4 barbillons.

Implantation  

Originaire d'Asie centrale, la Carpe a eu une extension naturelle vers la Chine et dans le bassin de l'Euphrate et du Danube il y a 8 000 ou 10 000 ans. Introduite en Europe par les Romains puis lors du Moyen Age par les moines qui en faisait l'élevage dans les plans d'eau des monastères, sa rusticité à favorisé son déplacement et son acclimatation. Tés bien implantée en France, on peut la considérer comme autochtone. On la trouve dans toute l'Europe occidentale sauf dans les régions froides (Suède, Norvège, Russie...)

Mode de vie 
 

Elle apprécie particulièrement des eaux dans la température se situe entre 27 et 32°C. La Carpe est omnivore et certaines études vont même jusqu'à lui prêter une forte tendance carnivore. Quoi qu'il en soit, sa nourriture est très variée et principalement orientée vers celle la plus facile à obtenir dans son cadre de vie.
La Carpe commune, recouverte d'écailles, est plus grosse que la sauvage et surtout d'une croissance plus rapide. Sa croissance est favorisée dans des eaux tièdes : 1 an = 14,7cm - 2 ans = 26,2cm - 3 ans = 33cm - 4 ans = 40,8cm
Il existe une très grande variété génétique entre carpes asiatiques, européennes et d'élevage. Les 2 variétés de carpes Cyprinus Carpio carpio les plus connues sont la Carpe miroir et la Carpe cuir.
Ces Carpes s'obtiennent par sélection génétique mais ces Carpes s'hybrident sans problème avec la Carpe commune. La carpe miroir compte généralement qu'une rangée d'écailles sur le haut du dos ou le long de la ligne latérale tandis que la carpe cuir n'en compte pratiquement pas si ce n'est que quelques unes prés de la queue ou des nageoires.
Certains carpistes qualifient de carpe cuir, celle qui en est totalement dépourvue. Le Carassin découle aussi de la carpe sauvage (voir fiche carassin).
D'une force extraordinaire, la carpe est devenue l'objet d'une passion dévorante pour des pêcheurs qui outre le fait d'avoir des qualités de patience égales à la méfiance de la carpe, sont devenus de vrais techniciens.
La carpe se reproduit à la fin du printemps, parfois de façon bruyante tant les mâles se montrent impatients de vouloir fertiliser les oeufs. Les carpes sont de croissance rapide et peuvent prendre une à trois livres pas an. Elles se nourrissent en groupe, en fouissant avec beaucoup d'énergie les fonds. Larves, nymphes, mollusques, débris végétaux et animaux figurent au menu de la carpe.

Pêche  

La carpe se pêche avec une cannes à anneaux de 3,60m ou 3,90m. De nombreuses techniques sont utilisées mais la plus fréquente est sans doute la pêche sur le fond (là précisément où la carpe se nourrit).
Maïs, pain, Vers, bouillettes sont appréciés par ce poisson méfiant...

 

AAPPMA de "La Gaule Moirantine"
Réalisation et hébergement : Aricia