La Faune > Autres espèces aquatiques > La Brème 
Rechercher sur le site :
Plan du site Imprimer cette page
  • nouveau dépositaire des ventes des cartes de pêche de la gaule moirantine
  • Jardival
  • Courantpêche Oyonnax
  • location - ventes - réparations CYCLES 0677713830 - 0384411364
  • DEVAUX GARAGE NAUTISME PONT DE POITTE
  • Fabien MILLET moniteur-guide de pêche. initiation-perfectionnement pêche de la truite et carnassiers
  • Jean-François Mornico SARL Sports Nautic 39 et l
  • courrier gratuit, bimensuel et indépendant
  • LA PETITE MONTAGNE 39260 MOIRANS EN MONTAGNE TEL 03 84 42 34 98 www.campinglapetitemontagne.com
  • JURA VVF Maisod Au bord du lac de Vouglans, www.vvf-villages.fr › Maisod - Eté - Votre village
  • lamétéo sur la région des lacs du jura
  • LE magazine CARPE
  • le magazine carnassiers
  • magazine de pêche à la mouche et aux leurres qui milite pour la préservation de nos cours d
  • la pêche des carnassiers dans le Jura
  • Fédération de pêche du Jura
  • Aricia

 

 LA BREME

Les plus gros sujets ont des reflets jaune-doré d’où leur nom de brèmes carpées

                                
Abramis Brama – Linné, 1758
Famille des Cyprinidés



Description

Le corps très aplati latéralement et bossu en arrière de la tête est recouvert de grandes écailles et d’un épais mucus. La tête, relativement petite par rapport au corps, se termine par une bouche protractile, qui s’étire en forme de tube permettant à la brème de fouiller le sédiment et d’aspirer sa nourriture. La bouche est dépourvue de barbillons.
La nageoire dorsale assez courte, seulement 12 rayons, prend place vers le milieu du corps. L’anale est longue, elle comprend de 25 à 30 rayons, tandis que la caudale possède des lobes inégaux. Toutes les nageoires sont pointues, de couleur gris-bleu. Le corps quant à lui vert-bronze sur le dos, s’éclaircit sur les flancs.


Habitat et mœurs

De l’estuaire des grands fleuves jusqu’aux rivières de faible altitude, en passant par les eaux closes, la brème prolifère. C’est sur des fonds meubles, légèrement recouverts de vase, qu’elle se plaît le mieux.
Poissons grégaires, les brèmes se déplacent en bancs serrés, composés d’individus de même taille. Au printemps, elles sont attirées par les anses peu profondes où elles s’en donnent à cœur joie à dévorer les jeunes pousses des végétaux aquatiques. Avec l’arrivée des beaux jours, elles se dirigent dans les courants. En automne, lors de la montée des eaux, les brèmes mettent les bouchées doubles afin d’emmagasiner un maximum d’énergie avant les grands froids. En hiver, elles cherchent les fosses où elles se regroupent par centaines.


Régime alimentaire

Les jeunes brèmes se nourrissent essentiellement de plancton, tandis que les adultes fouillent inlassablement la vase sur une dizaine de centimètres de profondeur, à la recherche de vers, larves, mollusques, petits crustacés, débris végétaux...
Les pêcheurs ont pour l’habitude de dire que la brème a toujours la tête dans les nuages, car lorsqu’elle est en train de se nourrir, elle soulève une multitude de particules qui restent en suspension. Durant cette phase, elle prend une position quasi verticale, le corps penché vers l’avant et la tête dans le nuage !


Reproduction

La brème atteint la maturité sexuelle à l’âge de 3 ans pour les mâles et de 4 à 5 ans pour les femelles. La ponte se déroule au printemps, lorsque la température de l’eau atteint 12 à 16°C, dans une faible profondeur d’eau, au milieu des herbiers aquatiques, des racines ou sur les graviers du fond.
Durant cette période tumultueuse, beaucoup de poissons se blessent et finissent par mourir. Les mâles portent de nombreux boutons de noce sur l’ensemble du corps. Chaque femelle pond de 30.000 à 40.000 œufs par kilo, qui éclosent au bout de 6 jours.
A peine sont-elles nées, que beaucoup sont déjà sur le point de mourir. Car dans leurs premières années, les brèmes subissent de fortes prédations de la part de tous les carnassiers. La famille, nombreuse au départ, n’a de cesse de régresser. Ce n’est que lorsqu’elles dépassent les cinq cents grammes, que leur vie devient plus paisible !


Noms étrangers

Bream (anglais) ; Brachsen, Plattfisch (allemand) ; brema (italien) ; brasem (hollandais), deverika (croate).
 

 

Durée de vie : en moyenne 10 ans, jusqu’à 25 ans
Taille : en moyenne 35 cm, jusqu’à 60 cm
Poids : en moyenne 500 g, jusqu’à 3 kg

 

AAPPMA de "La Gaule Moirantine"
Réalisation et hébergement : Aricia