La Faune > Autres espèces aquatiques > l'Ide mélanote 
Rechercher sur le site :
Plan du site Imprimer cette page
  • nouveau dépositaire des ventes des cartes de pêche de la gaule moirantine
  • Jardival
  • Courantpêche Oyonnax
  • location - ventes - réparations CYCLES 0677713830 - 0384411364
  • DEVAUX GARAGE NAUTISME PONT DE POITTE
  • Fabien MILLET moniteur-guide de pêche. initiation-perfectionnement pêche de la truite et carnassiers
  • Jean-François Mornico SARL Sports Nautic 39 et l
  • courrier gratuit, bimensuel et indépendant
  • LA PETITE MONTAGNE 39260 MOIRANS EN MONTAGNE TEL 03 84 42 34 98 www.campinglapetitemontagne.com
  • JURA VVF Maisod Au bord du lac de Vouglans, www.vvf-villages.fr › Maisod - Eté - Votre village
  • lamétéo sur la région des lacs du jura
  • LE magazine CARPE
  • le magazine carnassiers
  • magazine de pêche à la mouche et aux leurres qui milite pour la préservation de nos cours d
  • la pêche des carnassiers dans le Jura
  • Fédération de pêche du Jura
  • Aricia

 

L'ide mélanote

Nom scientifique : Leuciscus idus
Famille : Cyprinidés
Autres noms : Ide mélanote - Anglais : Orfe
Description : poisson de surface au dos orange vif
Poids maximum : 5 kg (2 kg en moyenne)
Taille maximale : 90cm (moy. 40 à 50 cm )
Durée de vie : 20 ans (moy. 10 à 15 ans )
Milieu de vie : eaux profondes, bien oxygénées, vase, galet, herbiers.
Nourriture : zooplancton, poissons.
 

 

 

ASPECT
 Poisson robuste présentant un corps charnu mais pas particulièrement trapu. Pédoncule caudal épais. Poisson à croissance rapide, l’ide est souvent plus gros que la plupart des autres membres de la famille de la carpe. Se distingue du chevesne par sa tête plus arrondie, sa nageoire anale plus concave et ses écailles plus petites. Le nombre d’écailles présentes le long de la ligne latérale (53 à 61) distingue l’ide du gardon, du rotengle et de la vandoise. Les écailles de la vimbe et de l’aspe sont presque aussi petites ou même plus petites, mais ces deux espèces possèdent une nageoire anale beaucoup plus longue que l’ide (moins de 14 rayons). La vimbe et l’aspe présentent également une tête plus longue et plus pointue.

COLORATION
Les petits ides possèdent un dos noir et des flancs argentés. L’œil est jaune. Les nageoires inférieures sont rougeâtres. Une nuance dorée le long des flancs apparaît chez les poissons plus gros.

TYPE• 
Il y a 4 sorte d'ides
* Les oranges
* Les bleues
* Les oranges-bleue de patpre2000
* Les jaunes 

Tout jeune, l' Ide mélanote est souvent prise pour un jeune Gardon ou un jeune Chevesne. Le corps est allongé, légèrement bombé et vert-foncé, les flancs sont plus clairs et argentés, et le ventre blanc. Les nageoires pectorales, pelviennes, et anale sont rosées à rouges. La bouche est étroite, Les écailles sont petites (55 à 63 le long de la ligne latérale).

IMPLANTATION
Présent en eau douce un peu partout en Finlande jusqu’en Laponie méridionale au nord. Vit dans de grands lacs, mais également dans des rivières et des ruisseaux. Commun en mer au large de la côte méridionale et sud-occidentale. Dans le golfe de Botnie, l’ide est fréquent dans les estuaires des fleuves. Les ides de plus petite taille tendent à se regrouper dans les bancs d’autres cyprinidés, mais les exemplaires les plus gros se déplacent en petits groupes le long de routes que l’on pense régulières. Préfère les eaux douces et chaudes, mais tolère moins l’eutrophisation que les autres cyprinidés. Parce qu’il recherche des eaux vives pour frayer, l’ide a souffert des ouvrages construits par l’homme. 


Les ides mélanotes vivent en bande. Ils sont cordialement invités dans nos étangs. Les ides sont rapides. Ces poissons évoluent à grande vitesse. Le spectateur admire l’harmonie des mouvements de ces poissons. Ils sont très appréciés dans les étangs car leur régime alimentaire est basé sur la prédation. Ils ne dérangent pas le milieu et ne remuent pas tout. Ils consomment un peu de végétal mais se nourrissent surtout d’insectes.
La forme sauvage est introduite et élevée pour les étangs des parcs. La variété orange est très populaire. Elle est bien visible dans les pièces d’eau et est appelée «ides dorés» ouLeuciscus idus var. auratus. On trouve également, dans le commerce, l’ide bleu.
En bande, les ides colorés sont bien visibles. Le spectacle est agréable. Le comportement des ides attire les autres poissons vers la surface. Ils sautent jusqu’à 30 cm hors de l’eau pour attraper les moustiques et d'autres insectes.

REPRODUCTION
En période de fraie (Avril-Juin), Les ides, qui vivent en bancs, remontent le cours du fleuve pour frayer. Les ovules, (40 000 à 100 000par femelle) sont pondus en eau peu profonde parmi les pierres et la végétation.Température optimale 16°. L'incubation dure 2 à 3 semaines, Les jeunes passeront ensuite un an dans les zones lentes du fleuve.

ALIMENTATION
Invertébrés benthiques et végétation. Les grands ides se nourrissent également de petits poissons.

PÊCHE
Prise rare sur des lignes pour la carpe.
 

 

 

AAPPMA de "La Gaule Moirantine"
Réalisation et hébergement : Aricia